jeudi 1 décembre 2011

DJ Lean Rock's interview - International Battle Of The Year 2011 (Montpellier)


As soon as the finals were over, we did jump on groovy DJ Lean Rock who gave us a few minutes to speak about his music, his life and his projects ...


Tales From The Crate - You was first a BBoy for 15 years and you still dance, you're now a DJ for 4 or 5 years, why this need to change ? Was you tired by BBoying or is it a new step in your exploration of the Hip hop Culture ?

DJ Lean Rock - I think all the BBoys are into differents elements of the Hip Hop culture. A lot of BBoys who started to break in the early 90's, even in the 80's, they would experiment the DJ thing, the writing, obviously the Mcing, 'know what I mean. For me, it was just what I was raised upon, my dad was a DJ, he wrote a little bit, he couldn't really rap, but he did it all ! It was the same for my uncle so it's natural for me to pick it up from where they left off.

TFTC - I can't believe that you just decided a few years ago to mix and scratch when I'm listenning your skillz. You're pretty good scratcher and turntablist so honestly, for how many years are you behind the decks ?

DJ Lean Rock - I don't think I'm on a high level yet, I've been working on it. Quite honestly tonight I was kind of nervous because it's something brand new for me to be spinning here in the Arena (12.000 people were there for the International Battle Of The Year this year -ed). I was very cautious of any mistake, I didn't want to mess up too bad. I would say that I'm better with the selection than the turntablist skills, I don't really consider myself as a turntablist. Everyday I just mature with music. I don't know how to explain, I guess it's just natural for me, I was raised around it, I was around some of the best DJ's so I watch and learn, that's it.

TFTC - Is it easier to have been a BBoy - and to be known as a BBoy - to get into deejaying ?

DJ Lean Rock - Yes, for sure. I mean, if you're a dancer, you know what makes dancers move. It's obvious that being a BBoy is helping my DJ career.

TFTC - You made a lot of mixtapes which are available online (soundcloud.com/dj-lean-rock), from boom bap old school hip hop to BBoy's breaks. What was the first record, the first influence that you did dance on ?

Dj Lean Rock - My first influence was this guy named Ninja B, he was a turntablist from my crew and he made some crazy battle stuffs. As a BBoy, DJ Leacy (a UK Breaks DJ who helps to promote the BBoy dance movement in the mid 90's and became the main DJ of the Pro-Am Conference -ed) was the biggest inspiration for me. I looked up to him a lot because the first big dance event I went to was the Pro-Am, he was spinning there and I never heard something like that before, he just knew what to drop in and when and he knew exactly what was going to make everyone high.

TFTC - There are a lot of battle DJ's and BBoys who are making their own breaks or edit, is production the next big thing for you too ?

DJ Lean Rock - I've already been doing it for a while. Actually, that's what I started doing at first but then I was just more to collect the music. Most of the time, when we do production it takes a while to really make beats or something. So for now, I just really want to explore new music. It's an addiction (laughs) ! I'm always listenning new stuffs … I just like music ! Music is everything. Whithout music, what would this world be like ?





A peine les finales terminées, nous sautions sur le groovy DJ Lean Rock qui nous offrait quelques minutes pour parler de sa musique, son passé et ses projets ...


Tales From The Crate - Tu as d'abord été BBoy pendant presque 15 ans et tu danses toujours, voilà en plus 4 ou 5 ans que tu mixes, pourquoi ce besoin de passer derrière les platines ? T'es-tu lassé du BBoying ou faut-il y voir une nouvelle étape dans l'exploration de la Culture Hip Hop ?

DJ Lean Rock - Je crois que tous les BBoys sont impliqués dans différents éléments de la Culture Hip Hop. Il y a de nombreux danseurs qui ont commencé à breaker au début des années 90 ou dans les années 80, qui voulaient faire l’expérience du deejaying, de l’écriture, évidemment du MCing. Pour moi c'est simplement l'univers dans lequel j'ai été élevé, mon père était BBoy, DJ, il écrivait aussi un peu même sans vraiment rapper. C'est la même chose pour mon oncle, tu vois c'est donc naturel pour moi de reprendre le flambeau là où ils l'avaient laissé.

TFTC - J'ai du mal à croire que tu te sois juste décidé comme ça à prendre les platines il y a quelques années quand j'entends tes capacités. T'es plutôt bon scratcheur et tu maîtrises le pass pass alors honnêtement, ça fait combien de temps que tu mixes ?

DJ Lean Rock - Je ne crois pas avoir un bon niveau pour l'instant, mais j'y travaille. Pour être vraiment franc, ce soir j'étais plutôt nerveux, c'est quelque chose de tout nouveau pour moi d'être ici et d'avoir à faire le show pour l’Aréna (qui réunissait cette année plus de 12 000 personnes pour la finale du Battle Of The Year -ndlr). J'ai vraiment fait attention à toutes les erreurs possibles, je n'avais aucune envie de foirer une telle chance. Mais j'aimerai ajouter que je suis meilleur dans ma sélection que dans ma technique aux platines. Je ne me considère pas du tout comme un turntablist. Tous les jours je deviens plus mature grâce à la musique. Je ne sais pas trop comment l'expliquer, je suppose que c'est naturel pour moi, j'ai grandi là dedans, j'ai été entouré de DJ's parmi les meilleurs alors je regarde et j'apprends, c'est tout.

TFTC - Est-il plus facile d'avoir été BBoy - et d'avoir été connu en tant que BBoy - quand il s'agit de passer derrière les platines ?

DJ Lean Rock - Oui, c'est certain. Je veux dire, si tu est danseur toi-même, tu sais ce qui fait bouger les danseurs. C'est évident qu'être aussi un BBoy aide ma carrière de DJ.

TFTC - Tu as déjà produit et mis en ligne une belle liste de mixtapes (soundcloud.com/dj-lean-rock), du Hip Hop old school au BBoy Funk, mais pour toi quel a été le premier disque ou la première influence sur lesquels tu te souviens d'avoir danser ?

Dj Lean Rock - Ma première influence était un type nommé Ninja B, c'était un turntablist de mon crew et il était capable de trucs assez dingues pour les battles. En tant que danseur, DJ Leacy (un DJ britannique qui a beaucoup fait pour la promotion du mouvement Breakdance au milieu des années 90 et qui devînt le DJ officiel de la Pro-Am Conference -ndlr) a été ma plus grosse source d'inspiration. Je cherchais tout ce que je pouvais trouver sur lui. Le tout premier gros tournoi de danse auquel je me sois rendu a été la Pro-Am, il jouait là-bas et je n'avais jamais entendu quelque chose de semblable avant lui, il savait juste ce qu'il fallait lancer et quand et semblait savoir exactement ce qui ferait décoller le public.

TFTC - De nombreux DJ's ou danseurs produisent leurs propres edits ou leur propres breakbeat, la production sera-t-elle la prochaine étape pour toi ?

DJ Lean Rock - J'ai fait ça aussi il y a longtemps. En fait, c'est même ce que j'ai commencé à faire en premier ! Mais à présent, je préfère me concentrer sur la recherche de musique. La plupart du temps, la production prend un temps considérable pour créer un bon beat. Pour l'instant j'ai juste envie d'explorer de nouveaux sons, de nouvelles musiques. C'est une addiction (rires) ! Je suis tout le temps en train d'écouter de nouvelles choses … j'adore juste la musique ! La musique c'est tout pour moi. Sans elle, j'imagine mal à quoi ce monde pourrait ressembler.


Thanks to Lean Rock for his time, smile and skillz ...

Interview by Reverend D, Arena, Montpellier, November 19th 2011.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire